Soldes sur Internet : fausses bonnes affaires ou vraies arnaques ?

soldesInternetNous avons été nombreux à nous laisser tenter par quelques achats sur la toile ces dernières semaines à l’occasion des soldes… Mais avons-nous eu affaire à de vrais bonnes affaires ou sommes-nous tombés dans des pièges ? Une enquête publiée le 29 janvier 2014 est accablante : Faible proportion des produits réellement soldés, vrai-fausses remises sur des tarifs gonflés, slogans accrocheurs mais promotions quasi-inexistantes… Analyse.

Il nous faudra désormais être un peu vigilant lors de nos éventuels prochains achats « soldés » sur Internet. « Gare aux soldes au rabais ! » prévient en effet l’UFC-Que choisir. Dans une étude révélée le 19 janvier 2014, l’association n’y va pas de mainmorte. Elle démontre la stratégie de certains profitant de la période des soldes pour allécher le consommateur, attirer l’œil, et finalement le pousser à l’achat avec des moyens scandaleux.

Dans cette enquête, 12 sites marchands ont été scrutés du 30 septembre 2013 au 24 janvier 2014. Nonsurtaxe.com vous les dévoile. Il s’agit de Auchan, Boulanger, Cdiscount, Darty, Fnac, Grosbill, Les 3 Suisses, MisterGoodDeal, Pixmania, Rue du Commerce, Topachat, Webdistrib. Durant toute cette période, l’UFC-Que Choisir a vérifié le respect par ces 12 sites portails de la réglementation en matière de soldes pour les produits d’équipement de la maison (matériels hifi et informatique, électroménager brun et blanc …)

Les prix de 2900 produits ont ainsi été suivis. L’analyse qui porte sur les modalités d’affichage des produits en solde (indication du prix de référence ou du rabais, distinction entre les soldes et les autres actions promotionnelles …) et sur l’évolution des prix des produits avant et après qu’ils soient mis en soldes, fait sérieusement réfléchir.

Des réductions incroyables oui, mais où ?

Signalons d’abord que parmi ces 2.900 produits suivis, seuls 120 ont effectivement été soldés. Cette centaine de produits observée à la loupe a bénéficié en moyenne d’une baisse de prix de 15% à l’ouverture des soldes et 19 % à la deuxième démarque. Des rabais globalement très modestes. Mais la technique est vieille comme le monde : pour mieux attirer le chaland, un tiers des sites monte en épingle le rabais le plus élevé d’un rayon qui trop souvent ne porte que sur des articles peu chers et en très faible nombre. L’UFC cite par exemple Pixmania : « s’agissant de son accroche ‘Jusqu’à -80 %’ pour le rayon ‘image et son’, nous n’avons repéré cette ristourne que sur un protecteur d’écran vendu à 1€! ». Il fallait oser ! De même, quand Cdiscount annonce des réductions allant jusqu’à 85 % sur l’électroménager, elles n’existent seulement que sur 4 produits vendus à moins de 20 €.

«Promos», «bonnes affaires» : où sont les «soldes» ?

Pour éviter l’effet déceptif et séduire les internautes, la moitié des sites (notamment MisterGoodDeal , Rue du Commerce, Cdiscount) noient les soldes en les présentant au milieu d’autres articles non soldés mais affublés d’accroches telles que «vente flash », «instant promo », « bonne affaire », « premier prix», etc … Difficile de faire le tri et de s’y retrouver. Pourquoi un tel choix ? Pour une raison simple : si la Loi exige que les soldes correspondent à des réductions réelles, tel n’est pas le cas pour ces autres offres dont les prix ne sont pas encadrés. Impossible pour le consommateur alors de s’assurer de la réalité de la bonne affaire promise.

Le scandale des rabais sur des prix plus élevés !

Mais des commerçants en ligne ont réussi à faire mieux : dans 20 % des cas, certains sites tels que Webdistrib ont carrément augmenté les prix de certaines références juste un mois avant que ceux-ci ne soient soldés. Ces hausses en décembre ont pour effet d’afficher des rabais en moyenne deux fois et demie plus élevés que la réalité. Un véritable scandale ! Mais il y a encore plus incroyable : dans 8% des cas, les produits avaient été proposés avant les fêtes à un prix inférieur au prix soldé ! Si cet artifice inadmissible peut être démasqué et dénoncé sur les soldes fixes, en revanche il est à craindre qu’il soit particulièrement développé au moment des soldes flottants qui laissent la pleine maîtrise des dates aux commerçants. Une situation dont ils profitent en raison de certaines lacunes réglementaires.

Les produits introuvables qui apparaissent soudain

La Loi interdit que les commerçants ne se réapprovisionnent pour augmenter artificiellement le nombre de produits en soldes, car cette action promotionnelle est réservée à des produits déjà en stock. Les marchandises doivent ainsi avoir été proposées à la vente au moins un mois avant l’ouverture des soldes. Or, si l’ensemble des sites respecte cette disposition à la lettre, force est de déplorer que certains en détournent l’esprit. Ainsi 13% des produits, introuvables chez ces commerçants avant décembre, ont été mis en ligne précisément au début de la période réglementaire “laissant à penser que ces produits ne constituaient pas le stock habituel des vendeurs”.

Fidèle à sa vocation de défense des consommateurs, Nonsurtaxe.com salue l’initiative de l’UFC-Que Choisir. Au vu des multiples dérives constatées, l’association :

• demande à la DGCCRF de diligenter une enquête sur la réalité des soldes en ligne, mais aussi dans les magasins physiques,
• enjoint le Gouvernement de renforcer l’encadrement des soldes pour couper court aux mauvaises pratiques (allongement des délais de présence en rayon, modalités de présentation des promotions) et de supprimer les soldes flottants qui ajoutent encore à la confusion, en rendant impossible toute comparaison entre les prix soldés et les prix de référence,
• insiste auprès du consommateur sur la nécessité de ne pas tenir compte des rabais affichés pour déterminer leur choix, mais de comparer les prix entre les différents sites en se basant uniquement sur le prix de vente final.

3 thoughts on “Soldes sur Internet : fausses bonnes affaires ou vraies arnaques ?

  1. josse

    La situation que vous décrivez correspond partiellement à la réalité : tous les jours, je reçois des “promos” pour acheter des sacs à mains ou (sic) financer mes propres obsèques sous l’enseigne mistergooddeal. J’ai bien évidemment contacté l’entreprise qui se déclare non responsable de l’envoi de ces spams, voire de ce phishing. J’ai bloqué la mention mistergooddeal dans mes mails, mais les envois (surtout funèbres) continuent quotidiennement. Je ne sais pas où est la parade …

    Reply
  2. nath

    Un super site pour les promos en ligne qui fait bien la différence entre les vraies promos et les fausses soldes c est dealdodu.fr . tout simplement le prix soldé est comparer à ce qu on peut trouvé ailleurs au prix non soldé, soit le produit est rejeté car c est une fausse soldes, soit le pourcentage de réduction est recalculé pour avoir une vision moins faussée et voir la vraie économie réalisée !
    On peut se créer des alertes pour ne pas louper la promo qui nous intéresse, c est bienfait.

    Reply
  3. Isabelle

    Pour ma part c’est un site marchand de décoration qui propose une remise de 15% sauf sur les articles de certaines marques dont la liste est fournie.
    Lorsque j’ai voulu commander des produits en vérifiant qu’ils ne sont pas listés dans les marques hors promotions la réduction ne s’applique pas quand même.

    Je viens de laisser un mail, wait and see…

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *