Achats sur Internet, éviter les déboires de la livraison

Après l’achat sur internet vient le moment de la livraison qui n’est pas toujours comme on l’espère. Pourtant, les consommateurs mécontents ne doivent pas se résoudre à attendre indéfiniment qu’on veuille bien les livrer ni accepter un produit qui ne le satisfassent pas. Des dispositions sont à leurs portées afin de régler le problème.

Tout ce qui concerne la livraison

Le délai de livraison doit toujours être stipulé par le vendeur avant la conclusion de la vente. À défaut, la livraison doit être effectuée au plus tard dans les 30 jours après l’achat. Si jamais le délai de livraison n’est pas respecté, le consommateur peut fixer un délai supplémentaire raisonnable à compter de la

La suite de cette page est réservée aux abonnés
Débloquez ce contenu avec Multipass

4 réflexions au sujet de « Achats sur Internet, éviter les déboires de la livraison »

  1. ANNE stéphanie

    En effet les livraisons ne se passent pas comme on l imagine au moment de la commande !!!
    J’ai commandé un lave vaisselle le 30 janvier avec une livraison et installation à domicile.
    J’ai eu un premier RDV le 9 février ou le livreur n’a pas trouvé l’adresse (c’est juste la rue principale d’Orléans), même les touristes japonais la trouve…. Pas un appel du livreur !
    Un second RDV le 13 ou la encore aucun livreur ni lave vaisselle a l’horizon. Cette fois l’excuse est qu’il ne l’a pas trouvé sur la plate forme…. Pas un appel pour me prévenir…. Total respect du client !!!! Ou alors c’est une blague de très mauvais goût.
    Cela fait 3 fois que j’appelle le service client C-discount, et ça fait 3 fois qu’on ne peut rien pour moi….
    Je demande l’annulation pure et simple de la commande et le remboursement du lave vaisselle, de la garantie sérénité et aussi les 69 euros de frais de livraison.
    Visiblement même ça c’est compliqué…..
    Suis-je un cas isolée ?
    C’est vraiment dommage de gâcher une relation client par un manque complet de professionnalisme des livreurs et l’opacité des démarche pour annuler.
    Je n’ai plus confiance
    Cordialement

    Répondre
  2. Negus Daniel

    Le piège chez certains sites ; c’est la commande en un seul clic.
    Car vous n’avez pas le droit à l’erreur. C’est pas facile pour une personne qui ne comprend pas les démarches. Elle s’abstient du retour, et perd ainsi de l’argent. Méfiez vous de ces achats rapides

    Répondre
  3. Jean

    (Désolé pour les fautes d’orthographe d’inattention ; j’ai la flemme de me relire.)

    Le règlement interne de la Poste française est hors la Loi et la législation européenne sur un certain nombre de points. Elle été condamnée à de lourdes amandes, mais elle continue à n’en faire qu’à son bon vouloir.

    Par exemple elle interdit aux destinataires de vérifier les contenus des colis. Si on le fait, le livreur à l’obligation de considérer le colis comme étant accepté ! La solution est de ne pas lui ouvrir la porte, ou de lui demander de déposer le colis au bureau de Poste dont notre domicile dépend. Ensuite il faut aller chercher le colis à ce bureau de Poste et là on a le droit d’ouvrir le colis pour en vérifier le contenu, que l’on pourra accepter, ou refuser sans en payer les frais de retour.

    Autre exemple : La Poste refuse les colis sous plastique et exige des cartons. Alors que partout dans le monde c’est possible.

    Dernier exemple : Même en ayant été condamnée, elle refusait depuis de nombreuses années les objets envoyés en tarifs lettres. Maintenant il ne faut pas qu’ils dépassent quelques centimètres pour pouvoir être glissés dans les boîtes aux lettres. Alors que de partout dans le monde on reçoit en France des objets dans des envelopes, ou dans des sachets en plastique, de toutes tailles,

    Aussi les guichetiers de la Poste n’ont pas le droit de vérifier ce que contiennent nos envois. Pas même de les palper pour vérifier s’il s’agit d’objets, ou de correspondances écrites. Du reste on à le droit d’écrire sur toutes sorte de supports, y compris en gravant nos messages sur de la pierre …

    eBay et autres sites de ventes du même style :

    Beaucoup de vendeur précisent « Je ne suis pas responsable en cas de casse » et laissent cette responsabilité aux acheteurs, estimant que c’est à eux de se débrouiller avec les services de livraisons. Hors ce sont eux les clients des services de livraison, pas les acheteurs. Pour preuve évidente ; c’est eux qui payent les transporteur et c’est à eux que sont remis les récépissés des envois. C’est donc à eux de se débrouiller avec les services de livraisons.

    Répondre
  4. Ragot

    Si Amazon est le plus gros client de la poste ( colissimo) on comprend bien pourquoi !: commandes passées le dimanche après- midi ..colissimo dans la boite aux lettres le mardi matin ! Je parle ici des petits colis ( livres, cartouches,objets divers en stock et expédiés par Amazon .
    J’habite un petit village qui n’est pas couvert par le réseau de téléphonie mobile , donc les livreurs dont le temps est compté essaient de me joindre sur mon mobile : pas de réponse …on ne passe pas au village ( il n’y a pas de nom pour les rues et encore moins de numéros et il n’y a personne au bord du chemin pour renseigner) ….seul le facteur tout puissant connait le domicile du bonhomme!!
    J’ai commandé il y a un mois des cartes à une librairie à Madrid : 18 € de port pour être livré ….aujourd’hui !! , ( transports TNT), enfin livré… non, car il faudra que j’aille chercher le colis à leur dépot puisque je ne peux pas répondre au message du livreur . ( attention :pour pleurer après sa livraison : appels au 08 surtaxés, il n’y a pas de petits profits.)
    Alors vive la poste , les boites à lettres avec une porte et une clé et les facteurs !

    PS mes cartouches sont bien livrées dans des enveloppes en plastique .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *